Au fil de l’histoire…

De 1954 à nos jours....

1954

JPEG
Le Centre Provençal d’Enseignement Ménager créé par Mademoiselle Charlotte GRAWITZ dans les années 1930 décide sa dissolution pour donner naissance à trois associations qui prennent chacune en charge un secteur de ses activités :

  • "Provence Formation », l’enseignement professionnel
  • "La Cadenelle" la formation des monitrices d’enseignement ménager
  • " Institut médico-pédagogique de Provence" les deux établissements qui accueillent des jeunes filles en difficulté.

L’assemblée générale constitutive des "IMP de Provence" se tient le 13 décembre 1954 et Monsieur Guy BONNASSE en est le premier président.

1955 - 1965

Les activités de l’association se développent dans les deux établissements du Boulevard de Maillane (Le Rouet) et de Château Gombert (La Parade) et participent à l’essor de l’action sociale et médico-sociale associative de l’époque. Au sein de l’établissement du boulevard de Maillane est créé un atelier de production et de distribution de travail à domicile pour des jeunes adultes qui préfigure ce que sera le travail protégé.

1970

En octobre, ouverture d’un nouvel établissement à Saint Joseph, "Les Chalets" dans des locaux mis à disposition par l’Œuvre Anti Tuberculeuse qui n’en avait plus l’usage pour ses propres activités. Cet établissement, de même profil que ceux du Rouet et de La Parade, répond à des besoins qui se révèlent dans les quartiers défavorisés du Nord de Marseille.

1975

La préparation de la loi du 30 juin 1975, amène le Président Valéry BARATIER (en fonction depuis la fin des années 60) à proposer une réforme des statuts de l’association et un changement de dénomination en celle que l’on connaît aujourd’hui : ASSOCIATION MEDICO – SOCIALE de PROVENCE. Ces modifications sont ratifiées en Assemblée Générale le 23 avril 1975 et sont publiées au JO du 15 mai 1975.

1976

L’atelier de production du boulevard de Maillane accueillant des adultes (devenu CAT du Rouet) prend une autonomie complète et s’installe dans ses propres locaux rue Liandier.

1984

La réduction de la capacité d’accueil de l’IME La Parade (de 60 à 36 places) permet la création d’un nouveau CAT de 30 places (capacité portée à 40 en 1992).

1989

Après 35 années de fidélité à l’association dont 20 en qualité de président, Valéry BARATIER transmet cette présidence à Claude P. FAVRE.

1994

En mars, en raison du décès de Claude P. FAVRE, Sylvaine PITTION est élue présidente.

1995

Répondant à la sollicitation de l’association gestionnaire de la Maison d’Enfants "La Reynarde", celle-ci est intégrée au sein de l’AMSP en début d’année.

1998

Après plusieurs années d’obstination, l’association obtient l’autorisation de créer un Foyer de Vie pour adultes qui ouvrira fin août 2000 dans des locaux neufs à Saint Barthélémy.

2000

En juin, lors de l’assemblée générale, Charles BARATIER est élu Président.

2001

L’IME du Rouet quitte le boulevard de Maillane et devient l’IME Valbrise en s’installant dans ses propres locaux dans le quartier La Pomme – Les Caillols.

2002

Après 26 ans, le CAT Le Rouet quitte la rue Liandier et s’installe dans le Parc d’Activités de l’Aumône à Aubagne dans des locaux plus fonctionnels pour ses activités ce qui lui permet de porter sa capacité d’accueil de 70 à 80 adultes.

2003

La capacité d’accueil du CAT La Parade est portée à 50 adultes.

2005

Cinquantenaire de la création de l’association.

2006

Agrément du siège de l’association.

2007

Répondant à la sollicitation de l’association gestionnaire de l’ IME "La Marsiale", celui-ci est intégré au sein de l’AMSP en septembre.

2008

En septembre, création d’un SESSAD rattaché à l’IME VALBRISE.
Signature du C.P.O.M. 2008-2013 (avec l’A.R.S.)

2009

En octobre, création du SESSAD « Le chemin » rattaché à l’IME LES CHALETS.

2010

Fusion administrative des deux ESAT.
Extension du Foyer de Vie l’Astrée : accueil de personnes traumatisées crâniennes.

2013

En Novembre, le Siege quitte la rue Liandier pour venir s’installer dans des locaux mieux adaptés au 6 Bd Guédon dans le 13 ième arrondissement.